Master class d’Arnaud DESPLECHIN

Arnaud DESPLECHIN sera des nôtres mardi 1er février pour rencontrer les élèves de l’ENS Lyon et échanger sur son oeuvre, au carrefour du théâtre, du cinéma, de la télévision, de la philosophie et de la littérature. 

Sa venue est organisée en partenariat avec ENS Editions qui a édité récemment l’ouvrage collectif sur Stanley Cavell auquel Arnaud Desplechin contribué (L’écran de nos pensées, 2021).

Elle s’inscrit dans le cadre de la série des master classes du département lettres et arts (soutenues par la Région Auvergne Rhône Alpes) et dans celui d’une réflexion menée au sein du Centre d’Etudes et de Recherches Comparées sur la Création (CERCC) sur les hybridations artistiques :

. comment une oeuvre théâtrale ou philosophique peut être réinterprétée dans un nouveau medium (Un conte de Noël)

. comment la sérialité cinématographique (prequel/sequel, Comment je me suis disputé…3 Souvenirs) se nourrit de sources romanesques

. comment la mise en scène cinématographique peut se servir et prolonger des dispositifs théâtraux (Léo…, TromperieEsther Kahn) et se nourrir d’expériences de mises en scène théâtrales (à la Comédie française)

. comment une fiction peut adapter un documentaire (Roubaix, une lumière!)

. comment une série télévisée peut en adapter une autre (En thérapie, saison 2), etc. 

14h – projection de Trois souvenirs de ma jeunesse (2015, 120mn). Présentation et débat avec le réalisateur.

16h30 – signature du livre L’écran de nos pensées. Stanley Cavell, la philosophie et le cinéma (ENS Editions, 2021).

17h – master class d’Arnaud Desplechin:

“Variations de formes, de sources et de médias dans le cinéma d’Arnaud Desplechin: théâtre, roman, philosophie, documentaire, télévision”

Discussion à partir d’extraits de films et de captations de pièces de théâtre animée par Élise Domenach et Lola Maupas (normalienne cinéma).

Rejoignez-nous nombreux dans le théâtre Kantor pour cette rencontre, pour se souhaiter ensemble une belle année 2022 de programmation et de réflexion artistique.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles et des consignes sanitaires en vigueur dans notre établissement. 

Master class d’écriture scénaristique de Laurette POLMANSS

Le département lettres et arts aura le plaisir d’accueillir Laurette Polmanss du 16 au 18 novembre pour une master class d’écriture scénaristique

Ancienne élève de La Fémis, Laurette Polmanss a réalisé trois courts métrages, et collaboré aux scénarios de La Belle Saison (2015), Un amour impossible (2018) et La Fracture (2021) de Catherine Corsini. Ses scénarios ont été nommés au Prix Lumière pour La Belle saison et aux Césars pour Un amour impossible

Nous aurons le plaisir d’échanger avec Laurette Polmanss à l’occasion de deux projections-débat :

– mardi 16 novembre, 18h30 : Un amour impossible (Catherine Corsini, avec Virginie Efira, 2018)

– mercredi 17 novembre, 18h30 : A bout de course (Running on Empty, Sydney Lumet, avec River Phoenix, 1988)

En outre, un groupe d’étudiantes et étudiants travaillera avec elle pendant trois jours, et présentera le résultat de ses travaux lors d’une restitution publique le 18 novembre à 15h30 dans le théâtre Kantor.

Restitution des ateliers cinéma 2020-2021

La section Arts et le département Lettres et Arts vous convient mercredi 8 septembre à 10h, au théâtre Kantor, pour une matinée de restitution des deux ateliers cinéma 2020-2021 :  

– Atelier d’écriture critique (enseignante : Elise Domenach), avec le lancement du Journal d’Entrevues de Belfort 2020.

– Atelier réalisation (enseignant : Bastien Daret), avec la projection des films d’étudiants réalisés au cours de l’année : 

  • Le Dernier crédit de Vincent Péré (14’) 

Un jeune homme qui doit enterrer son père découvre son « fantôme » dans une partie de jeu vidéo abandonné. Le fils décide d’affronter son père à travers la mort, pour ne pas devoir lui dire au revoir. 

  • Soir de première de Rosalie Tenaillon (7’)

Une comédienne se prépare à la première d’un spectacle. A mesure que les heures passent, ses doutes quant à l’ouverture de la pièce grandissent…

  • Harmoniques de Léon Grandvoinet (4’) 

Dans un futur proche, le clonage est autorisé pour les interrogatoires policiers. Gare aux versions contradictoires. 

  • Bon anniversaire de Mozhde Salehivanjani (11’)

Recluse, une femme fête le sixième anniversaire de sa fille. Mais l’enfant n’est pas là…  

  • Laisse le temps de Lili Franco (10’)

Jean-Claude perd la mémoire mais fait tout ce qu’il peut pour vivre dans le souvenirs de Marie-Louise, l’amour de sa vie.  

  • O-D€UX de Marc-Antoine Mariette (5’) 

Le gouvernement français a décidé de privatiser l’air. Petite revue de presse. 

  • Debout ! de Romane Weibel (11’) 

Un jeune homme qui se complaît en peignoir dans son appartement se rend compte un jour, au réveil, qu’il ne peut plus quitter son canapé. 

  • Phases d’Anna Jousselin (11’) 

Un jeune rappeur passe toutes ses journées à participer à des freestyles dans le but de percer, quitte à perdre de vue l’essentiel.  

  • La Quatrième plaie de Romain Lepingle (15’)

Un jeune homme reçoit un mystérieux avertissement : à chaque fois qu’il ouvrira une page web, une mouche mourra. S’agit-il d’un canular ou d’un phénomène mystico-écologique ?  

  • Lux de Maxence Bartoli (13’) 

Un étudiant est invité à une mystérieuse soirée à laquelle il aura bien du mal à échapper.  

  • Agathe de Natalia Kyselova – (8’)

Une jeune actrice qui rêve de devenir une star voit ses espoirs s’évanouir lorsqu’elle est victime d’une injustice 

  • Le calamar de Fanny Villaudière-Vilmer (9’) 

Le jour de l’anniversaire de la mort de son père, une jeune femme pense à lui.  

  • Bonsoir d’Athina Gendry (17’)

Suzanne et Lucille ont rendez-vous pour la toute première fois. Elles se plaisent au premier regard mais viennent de deux mondes différents. Sauront-elles se comprendre ? 

Lire, écrire, dire, trois façons de parler

30 et 1er septembre 2020 =  9h30-17h30 ; 2 octobre : 9h30-20h

Présentation publique : 2 octobre 2020 18h.

Lors de cette master class, elle proposera de sortir l’écriture de la culture de l’écrit et de la lecture silencieuse pour la considérer d’emblée comme une pratique de langage, composition de sons et de sens qui sonnent vrai. Lire pour écrire, écrire pour dire, dire sa façon de parler, seront abordées comme trois étapes de l’écriture qui s’arrache du silence. Car il est temps de se faire un gueuloir.

Noemi Lefebvre a publié plusieurs romans chez Verticales et fait partie du comité de rédaction de la revue La mer gelée.

Master classe Damien Manivel. “Partir d’un lieu”

Master classe à destination des étudiants de l’ENS de Lyon avec le réalisateur Damien Manivel. Les projections débats le soir, ainsi que la restitution publique du 16 octobre sont gratuites et ouvertes à tous.

Au programme :

Le 14 octobre 2020

  • 14h-18h : master classe
  • 19h-22h : projection-débat, Un dimanche matin de Damien Manivel (CM 18 min), Liverpool de Lisandro Alonso (LM 84 min)  

Le 15 octobre 2020

  • 9h30-18h : master classe
  • 20h-23h : projection-débat de Les Enfants d’Isadora (LM 84 min)  

Le 16 octobre 2020

  • 9h30-15h : master classe, 15h30 : restitution publique de la master classe
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search